LE STRAP'

Alerte rouge pour la culture et l’événementiel

Alerte rouge foncé dans le secteur de l’événementiel : des milliers d’emplois sont en danger

Presque toutes les heures, de nouvelles annulations d’événements, de salons, de concerts, de spectacles, de congrès, de symposiums et d’événements sportifs déferlent. Cyniquement, on pourrait noter que même James Bond s’aplatirais devant le virus du Corona. Et c’est exactement ce que les entreprises du secteur de l’événementiel ne peuvent pas se permettre : les derniers chiffres le confirment. C’est pourquoi trois associations sectorielles se sont réunies pour demander que des mesures de sauvegarde de l’emploi soient prises par le gouvernement fédéral, et en premier lieu le SECO.

Il s’agit d’une épidémie qui provoque un effondrement sans précédent du secteur de l’événementiel. Une industrie, soit dit en passant, qui stimule généralement l’économie, qui place les innovations sous un jour favorable, qui met en scène les informations, les nouvelles et les possibilités les plus diverses de manière à ce qu’elles soient comprises par le public. Enfin, c’est aussi une industrie qui suscite chaque jour de nombreuses émotions positives. C’est pourquoi trois associations de groupes professionnels du secteur de l’événementiel s’associent aujourd’hui pour lancer de manière précise une bouée de sauvetage en lien avec les attentes. C’est l’Association suisse LiveCom EXPO EVENT, l’Association suisse des promoteurs de musique SMPA et l’Association suisse des techniciens de théâtre ASTT qui, ensemble, attirent l’attention sur l’urgence et font campagne pour l’industrie événementielle.

Malgré le drame économique, les représentants des associations affirment sans ambiguïté que la santé et le bien-être de la population suisse sont la préoccupation première. Le secteur de la communication en direct se réjouit également que le Conseil fédéral et le ministre de l’Economie, M. Guy Parmelin, aient déjà abordé des mesures d’aide concrètes telles que des fonds de soutien ou des prêts pour les entreprises directement menacées. Les réunions mensuelles avec les représentants cantonaux, les partenaires sociaux et certaines associations économiques sont également jugées très utiles.

Jörg Gantenbein, Président de l’ASTT, décrit la situation actuelle comme suit : « Après un premier retour d’information et de véritables appels à l’aide, nous devons partir du fait que 1.500 emplois sont directement menacés dans nos métiers ». Pour illustrer ce point, il convient de mentionner que cette association représente environ 4.500 employés. Cela signifie qu’un tiers des employés sont concernés dans le domaine de la communication en direct. À ce jour, selon M. Gantenbein, 20 entreprises membres de l’ASTT ont déposé une demande de chômage partiel concernant environ 350 employés. Mais : « La situation est très critique. En effet, nos services sont généralement fournis exactement au moment de l’événement. Si un événement est annulé, il en résulte une perte de 100 % – et tous les employés qui y étaient prévus sont sans travail ».

Pour Eugen Brunner, président d’EXPO EVENT (avec 157 entreprises membres et un total d’environ 6.000 employés), la situation actuelle correspond également à un scénario d’horreur qui, malgré toute la créativité de l’industrie, n’aurait pas pu être imaginé de cette manière. « Nous avons besoin et demandons une aide urgente du gouvernement fédéral – et nous insistons sur des réglementations raisonnables et proportionnées pour faire face aux événements à venir. Après tout, il s’agit de préserver nos emplois – et en fin de compte aussi de faire de la Suisse un lieu de manifestation fiable et de qualité. »

« Les mesures de lutte contre le coronavirus frappent toute une industrie composée de petites et de microentreprises, qui ne possèdent pas beaucoup de force économique – maintenant dans l’immédiat, mais aussi à moyen et long terme, car les consommateurs inquiets n’achètent plus de billets pour les événements qui auront lieu plus tard dans l’année », déclare Stefan Breitenmoser, directeur général de la SMPA. De plus, l’industrie événementielle suisse est inquiète pour son existence et il est à craindre que de nombreux organisateurs aient du mal à survivre économiquement à cette situation de crise.

Face au fait qu’actuellement les annulations d’événements pleuvent et que ces annulations affectent l’industrie événementielle pour la plus grande part, les associations de l’industrie appellent avec véhémence et conviction à participer aux réunions prévues afin de trouver des solutions rapides et non bureaucratiques avec les représentants fédéraux pour garantir les emplois et les entreprises.